Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bonjour à vous famille et amis de France, du Canada, de Madagascar et d'ailleurs.  Venez faire un petit tour dans ma vie de bébé et laissez moi un commentaire :)

Archives

6 août 2008 3 06 /08 /août /2008 18:05
Ce matin là je me suis réveillée à 5h00 avec une grosse pluie tropicale.
Impossible de me rendormir cette journée sera spéciale.

J'avais un rdv à 9h00 pour mon suivi de grossesse.
En plaisantant je demande à François de se tenir prêt au cas où ma doc m'envoie accoucher...

Attention à ce que l'on souhaite!!

J'arrive là bas en retard après une brouille dûe à la compostière (demandez à François), je me gare rapidement et arrive essoufler au rdv. Ma tension est trop haute. Risque de prééclampsie, la doc m'envoie en salle d'accouchement pour évaluer si on déclenche l'accouchement.

Intérieurement je n'y crois pas du tout, je me dis que la haute tension c'est juste à cause de la brouille et du speed dûs au retard.

Je roule sous une pluie diluvienne, François ne répond pas à son cellulaire. Ça m'énerve encore plus. Je me gare sur le côté et finalement il répond. Je lui dis que ce n'est pas la peine qu'il me rejoigne car je suis persuadée qu'ils ne me garderont pas.

Pluie diluvienne toujours, je rentre dans le parking reservé aux employés de l'hôpital avec mon gros ventre pas de souci!

J'arrive en salle d'accouchement, on m'installe dans une chambre jacquette, monitoring prise de sang, analyse d'urine pirouette cacahouète. François me télépone et il vient me rejoindre car de toute façon il n'arrive pas à travailler.

Deux médecins arrivent me voir quelques heures plus tard. Il est 12h30. Ils me disent qu'il y a 50% de raisons de me faire rentrer et 50% d'autres de me garder et de me provoquer par prévention. Je suis vraiment indécise et demande donc au médecin ce qu'il me conseillerait si j'étais sa femme (il doit se la faire dire souvent celle là lol). Il me répond du tac au tac que si j'étais sa femme il me garderait car il y a quand même des risques pour moi et le bébé. Il ne m'en faut pas plus: OK go on y va je suis prête, même pas peur, même pas mal! On va me mettre un gel pour faire doucement travailler le col et vers 1h00 du matin on me percera les eaux pour accélerer le travail.

13h30 François est avec moi. 2 autres médecins se pointent pour me mettre ce fameux gel mais avant ils m'examinent : col dilaté à 3cm et effacé à 60% donc très favorable. Me disent que finalement ils vont me percer les eaux sur le champs et me mettre un soluté d'oxytocine qui va provoquer "peu à peu" des contractions (ils en rajoutent une dose toutes les 20 minutes). La doc me perce les eaux, je n'ai pas mal. L'infirmière arrive et me dit "je vais t'ouvrir la veine pour le soluté". Alors ça c'est le truc qu'il ne faut pas me dire, elle aurait dû me dire " je vais te poser le soluté" je sais pas moi mais pas ce terme de boucherie. En tout cas en parlant de boucherie elle a essayé 3 fois, j'ai un bleu qui fait la moitié de mon avant bras pour le prouver et finalement elle a dû faire appel à une autre infirmière qui elle me l'a posé en douceur...

Je téléphone à ma maman...

14h30 je me lève pour aller à la salle de bain, branle bas de combat avec ces moniteurs et soluté. Et là splash c'est la piscine de Liam qui vient de se vider. Je regarde François et là c'est sûr je ne peux plus revenir en arrière. Je suis quand même contente de connaître cette sensation de perte des eaux. Avec Matis ils me les avaient crevées à 10cm sous épidurale je n'avais rien vu ni senti.

15h28 ça y est je rentre en travail je commence à ressentir des contractions très faciles à gérer.

19h30 contractions insupportables je demande la péridurale et vite ça presse; je gère difficilement la panique qui veut s'emparer de moi et me faire arracher ce maudit soluté.

L'infirmière me dit OK pour la péridurale mais en attendant l'anésthésiste va prendre un bain à remous.

Ouais je sens bien une anguille sous la roche car à cet hôpital ils militent pour les accouchements naturels alors je la regarde dans les yeux et je lui dis: "Ok pour le bain mais je VEUX cet épidurale" (et je pensais: "donc tu fais venir cet anésthésiste et tu te magnes le cul"). Elle me répond "oui oui"

Arrivée dans la salle de bain j'ai trop mal ça pousse impossible de rentrer dans l'eau

L'infirmière et François veulent que je retourne dans la chambre je ne peux plus marcher; trop envie de pousser.

L'infirmière tape un sprint pour aller chercher un fauteuil, m'embarque dans le fauteuil, s'ensuit une course folle jusqu'à ma chambre j'ai mal il est 20h15, effort pour monter dans le lit l'infirmière me dit "tu ne veux quand même pas accoucher dans le fauteuil!". Je dis que je veux ma mère (lol)

Une doc arrive en trombe et m'examine 10cm (!!!) trop tard pour la péridurale maintenant tu pousses.

Ok ça fait du bien.

20h48 Liam est là, toute petite déchirure :)

Peau à peau sur moi puis mise au sein merveilleuse :)

Moi qui voulait me la jouer "nature et découvertes" sans péridurale et bien cela s'est fait malgré moi.

Encore une fois faire attention à ce que l'on souhaite.

François a été d'un support indéscriptible, un ange!

Il a juste failli se sentir mal quand j'ai demandé à voir le placenta et que la doc me la brandit fièrement en étirant la poche où Liam a passé 38 semaines. Les infirmières n'ont pas voulu le laisser sortir de la pièce et lui ont "ordonné" de rester assis et de se mettre la tête entre les genoux ihihih

Donc ça aura duré 5h00 à partir de la 1ère contraction!! Accouchement express Incroyable. Le contraire de la naissance de Matis qui avait durée 25H00 avec 3H00 de poussée + complications...

Voici des photos de ces précieuses 1ère minutes de vie de la deuxième merveile de ma vie...

Liam vient de sortir de mon ventre il est trop froid donc peau à peau. Il est beau tout recouvert de vernix. Désolé pour ce sein que je ne saurais voir mais c'est la seule photo de cet instant :)

1ère mise au sein, Liam fait ça comme s'il s'était entraîné dans mon ventre!




Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles Récents